COUNTERBLAST

Marshall McLuhan

Livre de 40 pages
Format : 20 x 27 cm
Mars 2013
19 euros
isbn :979-10-90983-00-7 

Titre original : COUNTERBLAST (1954)
Dernière publication en anglais en 2011 par Gingko Press (Canada)
Traduction de l’anglais (CAN.) par Émilie Notéris
Jamais traduit en français.
Édité en partenariat avec l’Espace multimedia Gantner

En 1954, Marshall McLuhan publie COUNTERBLAST, ouvrage-manifeste à la couverture bleu layette barrée d’une typographie noire horizontale, en réaction au premier numéro de BLAST à la couverture magenta shocking barrée d’une typographie noire oblique. BLAST (en français « ouragan ») était le magazine littéraire du mouvement Vorticiste initié par Lewis Wyndham (1884-1957) écrivain, peintre, essayiste et critique qui a fortement influencé (en négatif) l’œuvre et la pensée de Marshall McLuhan. Deux numéros de BLAST sont parus en tout et pour tout, le premier en juin 1914, et le second en juillet 1915.
Dans The Mechanical Bride (1951), Marshall McLuhan se refusait déjà à l’emploi d’un ton moralisateur caractéristique à Lewis tout en s’accordant avec lui sur la critique des effets débilitant de la publicité. Avec COUNTERBLAST, il cherche à secouer la ville de Toronto enferrée dans l’autosatisfaction, la suffisance et la léthargie spirituelle. La clé de la compréhension de COUNTERBLAST ne réside pas dans la déconstruction du BLAST de Lewis, mais dans l’articulation de la nécessité d’un contre-environnement comme moyen de percevoir les environnements dominants qui passent totalement inaperçus et qui fondent toutes sociétés et toute culture humaines dans leur relation complexe aux technologies émergentes.



COUNTERBLAST