TINA n° 7 / ARGENT

TINA

Revue de 224 pages
Format : 15 x 21 cm
17 février 2011
15 euros
isbn :978-2-915453-92-8 

nouveau format : 15 x 21
nouvelle pagination : 224 pages
nouvelle périodicité : 2 numéros par an
comité éditorial évolutif à chaque numéro
une thématique par numéro

Le n°7 de la revue TINA est animé par Éric Arlix, Vincent Bourdeau, Émilie Notéris, Jean Perrier.

ARGENT
Avec une approche semblable à celle d’un ouvrage collectif, la revue TINA consacre désormais tout son numéro à un thème unique en faisant intervenir écrivains, chercheurs et artistes. Cette nouvelle série de la revue TINA (2 numéros par an, format plus grand, comité de rédaction évolutif) se focalisera davantage sur l’analyse et le décryptage de grands sujets contemporains, tout en conservant en fin d’ouvrage un cahier critique de 40 pages couvrant l’actualité du livre (Littérature, Sciences humaines et sociales, BD, Art).

Le premier numéro de cette série est consacré à l’argent. Dans un monde où l’argent semble être l’unique référent de la réussite sociale, TINA a souhaité dresser un constat à la fois historique, contemporain et prospectiviste : de l’évasion fiscale aux monnaies locales et virtuelles, des jeux d’argent à la dématérialisation de la finance, des fortunes éphémères aux injonctions des actionnaires...

typographie de la couverture réalisée par Société Réaliste

édito

Société Réaliste, Experanto (2009), New alphabetical(2009-2010), Zero euro (2010), Infinite dollar (2010).

Alain Deneault, entretien avec Éric Arlix

Jean Zin, Monnaie, société et individuation

Jean Perrier, Bolo-Bolo

Stéphane Haber, L’Aliénation, la réification et la question de l’argent chez Marx

Johannes Finckh, Face à la mécanique perverse de la monnaie

Barry Harbaugh & Julia Sherman, Mission : encaisse-or

Paul Jorion, chronique et entretien par Vincent Bourdeau

Guy Tournaye, Monnaies 2.0 : à l’interface des mondes réels et virtuels

Goldin+Senneby, Looking for Headless

Vincent Bourdeau, De la journée sans achat à la société sans argent, et cahier photos du projet Les sentiers de l’utopie d’Isabelle Frémeaux et John Jordan, à paraître aux éditions ZONE / La Découverte en 2011.

Pierre Escot, Silver Flash

Anselm Jappe, Crédit à mort (extraits)

Le cahier critique de TINA
40 pages sur l’actualité des livres.

« Les nuits engloutissent les jours. Les jours rongent les soirs. Les soirs dévorent les nuits. Le trou s’élargit dans votre vie. Gouffre. Vol des heures. Le temps dérobé s’évanouit. Présent étouffant. Poids dans la tête. L’effort requis pour la traversée de cet espace incertain écrase vos (chères) pensées. Repoussées, érodées, effacées. Pour rien. Pour de l’argent. (Quelle chance ! quel luxe !) De l’argent. Pas plus. Car améliorés ou pas ces produits sont inutiles (médiocres). Ils rapportent. C’est de l’argent. C’est tout (c’est rien). Cela prend tout. Vous prend tout. On est ce qu’on fait. On le fait. Puis on le devient. Cela prend la place de ce qu’il y avait avant (c’est ainsi). »
Louise Desbrusses, L’argent, l’urgence , P.O.L., 2006, p. 72.


    Communiqué

     [PDF | 98.9 ko]

TINA n° 7 / ARGENT


Frais de port