EXPOSÉ DES FAITS

Vanessa Place

Collection Littérature étrangè®e

Livre de 128 pages
Format : 13 x 19 cm
27 août 2010
13 euros
isbn :978-2-915453-98-0 

Vanessa Place, avocate et écrivaine américaine,
signe avec "Exposé des faits" une chronique judiciaire troublante.
L’accusation, la défense et la littérature contemporaine
confrontent leurs faits, leur langue, leur vérité.

Traduit de l’anglais (E.U.) par Nathalie Peronny

Exposé des faits est un texte dont le mode de visionnage s’apparente à 10e chambre, instants d’audience de Raymond Depardon ; soit un docutexte en prise avec le réel au sein duquel les cas sont simplement présentés sans ajout de commentaire. La langue de la transcription judiciaire se veut neutre et objective mais ne peut échapper à la subjectivité de ses acteurs. Face à la recrudescence des séries policières, des émissions de reconstitutions, des dossiers et autres enquêtes, Vanessa Place s’empare des matériaux issus de son quotidien d’avocate et annule les effets de suspense et autres accessoirisations émotionnelles des faits. C’est au lecteur de prendre en charge la spectacularisation de la trame fictionnelle. Les divers témoignages et points de vues connexes (défense, accusation, prévenu) développés dans le corps du texte subissent la distorsion de l’effet Rashōmon (combinaison d’approches positivistes et interprétivistes dans l’analyse d’événements contestés). Schizophrénie et réaffectation de genre pronominal pour l’agent du FBI Botello —traquant les pédophiles sur internet— et se faisant passer pour une fillette de 13 ans. Déposition par la négative de Joncey qui n’a de cesse de « ne pas se souvenir » d’une multitudes d’évènements qui prennent corps, étayés par cette négation même. Bataille de spécialistes par tests Static 99 interposés afin de statuer sur le cas d’un SVP (Sexually Violent Predator)…

Mon projet littéraire "Exposé des Faits" s’intéresse à la latence de la loi, à l’affaire criminelle comme entité non auto-constituante, l’affaire sans la loi, l’affaire sans l’affaire. (Parce que la loi n’est jamais que la loi appliquée à l’affaire.) C’est donc un projet indexique, symbolique et ironique, ou du moins iconoclaste (sans loi), ce qui signifie la même chose.
(...)
À cet égard, l’écriture conceptuelle, comme mes Exposés des Faits, vient articuler l’énonciation de l’Américain, une valise à la fois vide et pleine, signifiant le rien singulier et le potentiel du multiple.

Exposé des faits est le premier livre de Vanessa Place traduit en français.

En couverture Glasnost d’Alain Declercq, 2004.
Courtesy galerie Loevenbruck.

L’agent du FBI Marc Botello fait partie de la Los Angeles Safe Team, un détachement multi-agences chargé d’enquêter sur les crimes contre les enfants. Botello a été spécialement formé dans le domaine des enquêtes informatiques ; le 10 juillet, Botello est connecté à Internet en se faisant passer pour une adolescente de 13 ans dans un chat room AOL baptisé « Los Angeles ». On qualifie d’« avéré » un chat room dans lequel les forces de l’ordre ont déjà repéré des adultes cherchant à entrer en contact avec des mineurs ; « Los Angeles » est un chat room avéré. Botello opère sous le pseudonyme MSMEGAN818 ; il se fait appeler « Megan ». « 818 » renvoie à un code postal de la San Fernando Valley ; au cours de ses sessions de chats avec l’appelant, Botello affirme résider à Woodland Hills. Le profil online de Botello indique que la jeune fille est scolarisée en classe de 4ème. Il n’est fait aucune mention de son âge. Le profil de Megan est accessible par toutes les personnes connectées au même moment dans ce chat room. (RT 1:135-137, 1:139, 1:150-152, 2 : 174-181)
Sous le pseudonyme FMAV4U, l’appelant envoie à Botello un message instantané et ils entament un dialogue en privé. Plus tard, lors d’une autre conversation, l’appelant envoie à Botello une photographie. (RT 1:144-148) L’appelant indique à Botello qu’il est âgé 18 ans ; c’est un mensonge. Il est fréquent que les gens mentent sur Internet. Botello explique à l’appelant qu’elle a une copine de 13 ans qui pratique la fellation sur son petit ami ; ceci est également un mensonge. Botello indique à l’appelant qu’il a 13 ans. (RT 2:193-195, 2:196-199)
Le terme d’ « approche » désigne la technique employée par les adultes pour se lier d’amitié avec un mineur, en lui posant des questions d’ordre général sur sa famille, son école, ses amis, etc., avant de poser des questions plus spécifiquement liées à la sexualité. Cela implique souvent l’envoi de photos, d’abord de personnes posant en bikinis, puis d’adultes nus. L’approche est une technique de domestication, conçue pour mettre le mineur en confiance lorsque l’approchant se mettra à lui poser des questions à caractère sexuel. Au cours du chat entre Botello et l’appelant, celui-ci demande à son interlocutrice depuis combien de temps elle habite ici, si elle a des amis de son âge, où travaille sa mère, si sa mère est actuellement présente, si elle peut parler au téléphone. L’appelant envoie des photos à Botello : la première montre une femme vêtue d’une chemise blanche, la deuxième montre deux femmes en tenues de gymnastique, et la troisième une femme en tenue de gymnastique. L’appelant écrit à Botello qu’il a envie de l’embrasser. Pour Botello, l’appelant est typiquement en phase d’approche. (RT 1:154-158, 2:199) Botello envoie à l’appelant deux photos d’elle après que l’appelant lui ait envoyé une photo de lui. L’appelant dit à Botello habiter près du parc d’attraction Knott’s Berry Farm ; Botello répond à l’appelant qu’elle réside au Oakwood Apartments.

Domaine sexuel à la barre, par Stéphanie Hochet, BSC news, novembre 2010.
Les mots et les minutes, par Christophe Donner, Le Monde magazine, 16 octobre 2010.
Libération, le 30/09/10 par Éric Loret
Le Magazine des Livres, octobre-novembre 2010, Intime conviction, par Éric Bonnargent
Article de Guillaume Vissac, Omega Blue, 18 septembre 2010
TGV Magazine n°127, septembre 2010, par François Perrin
Livres Hebdo du 19/08/10, On en parlera, par Catherine Andreucci



Le 16/09/10 à la Librairie Violette & Co.



Chloé Delaume & Vanessa Place, le 18/09/10 à la Galerie Martine Aboucaya.



Vanessa Place & Chloé Delaume, à la Galerie Martine Aboucaya.



Discussion animée par Élisabeth Lebovici (à droite) à la Galerie Martine Aboucaya.



Vanessa Place & Chloé Delaume, à la librairie Les Cahiers de Colette, le 21/09/10.

Vanessa Place from editionsere on Vimeo.


    Communiqué

     [PDF | 326 ko]

EXPOSÉ DES FAITS


Frais de port