CONTRE L’ART GLOBAL, pour un art sans identité

Jean-Claude Moineau

Livre de 192 pages
Format : 13 x 19 cm.
16 mars 2007
16 euros
isbn :978-2-915453-36-2  

L’art global n’est pas tant un art intégral qu’un art intégralement intégré, ayant -après l’échec de ce qu’il pouvait encore y avoir de velléité critique dans le postmodernisme et le constat que toute visée critique se trouve inexorablement absorbée par ceci même dont elle entend faire la critique- abandonné toute dimension critique qui supposerait un ailleurs, s’appliquant sans relâche à faire passer dorénavant toute ambition critique pour réactive.

Tout au plus, quitte à se confiner dans un rôle d’animation culturelle, d’entertainment, et à se diluer dans l’industrie du spectacle, l’art global, comme avant lui l’art total, aimerait-il pouvoir illusoirement réenchanter un monde désenchanté, un monde que l’actuelle globalisation -dont il est partie constituante- désenchante pourtant toujours davantage.

De l’art total à l’art global
Le Réseau de l’art
L’Art à l’ère de la globalisation
Comment se construire une identité méditerranéenne
L’Artiste et ses “modèles“
Rue de la Gare
Étant donnés
À compte d’auteur
L’Art de s’afficher
Pour un catalogue critique des arts réputés illégitimes
Désapprendre l’art
L’Art est une rencontre
Pour un art microartistique
Comment se réapproprier la globalisation


En couverture, photographie d’Alain Declercq de la série Welcome Home boss.


Merci à la revue Synesthésie pour son soutien
site de la revue


Critique par Christophe Domino dans Le Journal des Arts n° 264, septembre 2007.

Texte d’Yves Michaud dans Les Archives de la Critique d’Art n°30.

Interview de Jean-Claude Moineau dans le n°11 (mars-avril) de Art 21


    communiqué

     [PDF | 613.5 ko]

CONTRE L?ART GLOBAL, pour un art sans identité


Frais de port