978-2-915453-90-4

paru le 16/11/11

224 pages

17 €

Frédéric Neyrat

CLINAMEN

Dans les flux. Flux de capitaux, flux financiers, de travailleurs, d’immigration, d’informations, on est dans les flux, jusqu’au cou, par-dessus la tête, plus un cheveu au sec, nous voilà emportés, submergés, engloutis, ça coule, ça flue, ça change sans cesse et partout, et il faudrait vite se changer pour s’adapter à la nouvelle transformation en cours, la mégamachine techno-capitaliste impose de nouvelles marchandises auxquelles il n’est pas donné la possibilité de durer, tout est fabriqué pour être consommé, soyez flexibles nous dit-on, adaptez-vous à l’exigence d’adaptation nous dit-on, fluez résolument avec les flux, devenez liquides afin de participer activement à la Grande Liquidation en cours, soyez aux premières loges. Voici comment se formulent les auto-descriptions comme les impératifs catégoriques du néo-libéralisme, système de gouvernementalité le plus adapté au capitalisme ruisselant (Arthur Kroker), au marché trans-national et ses liquidités financières.

Frédéric Neyrat

Né en 1968, Frédéric Neyrat est philosophe, ancien directeur de programme au Collège international de philosophie, membre du comité de rédaction de la revue Multitudes, il collabore régulièrement aux revues Rue Descartes et Ctheory. Il interroge la place et la fonction de la négativité (la destruction) et de l’indestructibilité (l’inertie, l’absolu, l’indemne) dans les domaines de l’ontologie, de la politique, de l’anthropotechnique et de l’esthétique. Au croisement de ces lignes aujourd’hui : la notion d’imagination.