menu english telechargement Blog è®e News partenaires liens acheter online tina collections éditions bientôtéditions è®e quoi ? où ? qui ? jou record

Carl Schmitt

Carl Schmitt (1888-1985), juriste et philosophe allemand, ami d’Ernst Jünger, fut professeur de droit public à Bonn et à Berlin et conseiller constitutionnel du gouvernement sous la République de Weimar. Il est l’auteur de La théologie politique (1922), de La notion de politique (1927-1933), et d’écrits importants sur le droit international (le nomos de la terre, 1950). Sa compromission avec le nazisme, régime qu’il soutint de 1933 à 1936 avant de s’en éloigner, le fit comparer à ces « juristes de Cour » qui donnèrent à Frédéric le Grand et à Bismarck les justifications juridiques dont ils avaient besoin pour leurs conquêtes territoriales. Partisan d’une démocratie plébiscitaire avant 1933, il défendit à sa façon la République de Weimar, et prévint dans Legalité et légitimité en 1932 du danger d’une destruction de la constitution de Weimar par des moyens légaux, avant de retourner brusquement sa veste. Accusé à Nuremberg d’avoir été à la source, par sa théorie des grands espaces, de la « théorie » de l’espace vital de Hitler, il est finalement acquitté. Contrairement à Heidegger, il n’a cependant plus le droit d’enseigner. Il termine ses jours entourés de quelques disciples dans sa ville natale de Plettenberg. Dès les années 1950, Hannah Arendt espère que, le temps aidant, une lecture plus détachée sera possible d’une œuvre qu’elle juge difficile à ignorer.


Préface et traduction de Céline Jouin, normalienne et agrégée de philosophie, prépare une thèse sur Carl Schmitt et le droit international.


.: éditions

LA GUERRE CIVILE MONDIALE essais 1943-1978